ENVIRONNEMENT
 

Le fauchage exportation : quels intérêts pour la gestion des dépendances vertes des infrastructures linéaires routières ?

publié le 9 février 2017 (modifié le 1er juin 2017)

Le Cerema Ouest accompagne la DIR Ouest dans l’évaluation de la pratique du fauchage-exportation de l’herbe des bords de route et sa valorisation par méthanisation

Le Cerema Ouest accompagne la DIR Ouest dans l’évaluation de la pratique du fauchage-exportation de l’herbe des bords de route et sa valorisation par méthanisation chez un agriculteur.

Le Cerema Ouest a proposé un protocole expérimental de suivi de l’expérience de valorisation de la biomasse prévue sur 3 ans (2015-2017) sur les dépendances vertes de la RN164 à Loudéac. L’évaluation portera sur les aspects organisationnel, sécurité, financier et fera le point sur les bilans énergétique, technique, environnemental en fonction des caractéristiques des sites, de la nature de l’herbe et des types, lieux et distance de valorisation.

En effet, les dépendances vertes des infrastructures de transport notamment routières représentent des surfaces importantes de biomasse potentielle (entre 4500 et 5000 km² à l’échelle de la France pour les seules dépendances routières) non valorisées.
Avant la seconde guerre mondiale, elles étaient utilisées par l’agriculture.
Depuis les années 70, l’herbe des bords de route est broyée le plus souvent à l’aide d’engin mécanique et laissée sur place.

Cependant, depuis plus de 25 ans, les techniques de gestion différenciée se développent sur les dépendances vertes des infrastructures linéaires de transport afin d’y développer de la biodiversité. Plus récemment, des équipements de fauchage-exportation sont proposés pour récolter l’herbe et produire un substrat valorisable en compost, en méthanisation, … Mais quels sont les intérêts et limites de l’application de ces techniques et matériels à la gestion des dépendances vertes ?

Les premiers résultats de l’expérimentation menée par la DIR Ouest sont encourageants et ont été valorisés dans un article lors des journées JEVI (Jardins Espaces Végétalisés et Infrastructures) organisées par l’AFPP à Toulouse les 19 et 20 novembre 2016.

Par ailleurs, ce site comme le périphérique de Rennes ou le fauchage-exportation conduit par le Conseil départemental de la Mayenne sont suivis dans le cadre du projet financé par l’ADEME, denommé CARMEN. Il est conduit en partenariat entre l’Ineris, l’association Aile et le Cerema Ouest et s’intéresse à la caractérisation et devenir des polluants potentiels (ETM, HAP, indésirables) des herbages de bords de routes dans le processus de méthanisation.

Ce travail a fait l’objet d’une présentation lors d’un atelier organisé lors du salon biogaz à Rennes le 25 janvier 2016 lors d’un atelier animé par le Cerema Ouest.


Pour en savoir plus :

Commander l’article sur Phytoma (octobre 2016)

Télécharger Diaporama présenté "Fauchage-exportation : quels intérêts pour la gestion des dépendances vertes des infrastructures linéaires routières- AFPP 4ème conférence sur l’entretien des Jardins Espaces Végétalisés et Infrastructures

Voir la vidéo "A la DIR Ouest, on fauche pour produire" (DIR Ouest -

Télécharger les présentations de l’atelier "Intérêt des fauches de bord de route par la méthanisation" - Salon Biogaz - 25 janvier 2016

Intervention le 14 juin 2017 à Démoroute 2017

Contact Cerema Ouest / Département Laboratoire et CECP d’Angers : Christophe Pineau - tél. : 02 41 79 13 17