Expérimentation à Nantes : mise en service d’un Sas Vélo Pédagogique

publié le 6 juillet 2017 (modifié le 12 octobre 2017)

Nantes Métropole, en partenariat avec le Cerema, lance ce 6 juillet une expérimentation inédite en France : la mise en service d’un Sas Vélo Pédagogique (SVP).

Nantes Métropole, en partenariat avec le Cerema, lance une expérimentation inédite en France : la mise en service d’un Sas Vélo Pédagogique (SVP). Il vient d’être installé à Nantes, au carrefour du Boulevard Gabriel Lauriol et de la rue du Loquidy, pour alerter les conducteurs de véhicules motorisés lorsqu’ils ne respectent pas cette zone réservée aux cyclistes.

Les objectifs des sas vélo

Les sas vélo ont été matérialisés sur la chaussée aux abords des intersections équipées de feux tricolores, afin d’apporter plus de sécurité et de visibilité aux cyclistes.

Cette signalisation au sol a pour objectifs de :
• sécuriser le positionnement des vélos ;
• faciliter les manœuvres de tourne-à-gauche des cyclistes ;
• et améliorer la sécurité des piétons en leur assurant, par le recul des véhicules, une meilleure visibilité.

 

C’est un dispositif prévu par le Code de la Route

Le sas vélo est une disposition, officiellement intégrée au Code de la Route depuis 1998, à l’article R415. La première ligne d’un sas vélo, signifie un arrêt obligatoire
pour les véhicules motorisés. Selon le Code de la Route, le conducteur qui mord sur le sas vélo commet une infraction de « non respect de la ligne d’effet des feux ».
Le non-respect du sas vélo est sanctionnable par la perte de 4 points sur le permis de conduire et par une contravention de 135€.

Pourtant différentes études montrent que ces sas vélos restent méconnus et peu respectés par les automobilistes et les conducteurs de 2 roues motorisées.
Voir l’étude réalisée par le Cerema en août 2014

Le Sas Vélo Pédagogique pour alerter les automobilistes :

Développé par le Cerema Ouest, ce prototype de Sas Vélo Pédagogique (SVP) fonctionne grâce à un système de détection des véhicules motorisés dans la zone du sas vélo. Lorsque ceux-ci sont à l’arrêt de manière prolongée (+ de 2s) sur l’espace du sas, le capteur déclenche l’allumage d’un panneau d’alerte, portant l’inscription « SAS VÉLO MERCI ».

Les principes de cette expérimentation :

* Objectifs :
• alerter les véhicules motorisés de leur présence dans un sas réservé aux vélos et améliorer leur connaissance de la réglementation du code de la route en matière de sas vélo ;
• évaluer l’impact sur le changement des comportements des automobilistes suite à la mise en place du radar pédagogique.

* Évaluation :
Cette évaluation fait partie d’une convention API avec Nantes Métropole portant sur l’évaluation de différents d’aménagements innovants et expérimentaux. Pour cela, l’équipe mesure/évaluation du Cerema Ouest a installé une caméra du coté opposé au radar pédagogique, en tête du mât d’éclairage public, pour filmer les comportements des usagers. La caméra (mise en place sous autorisation de la Préfecture) est orientée de manière à enregistrer tous les mouvements des véhicules sur cette zone. Cela permettra notamment au Cerema d’analyser le taux de respect du sas vélo.
Ce dispositif n’étant pas lié à la verbalisation, il ne donnera pas lieu à des poursuites ou contraventions. La caméra n’enregistre pas les plaques d’immatriculation et le déclenchement du panneau d’affichage lumineux a seulement un effet pédagogique.

* Information des usagers :
Des panneaux d’information sont installés aux abords du lieu du SVP afin de signifier l’expérimentation en cours.

* Calendrier :
Cette expérimentation sera effective pendant 9 mois.
- début juillet 2017 : mise en place du SVP et lancement de l’expérimentation
- fin mars 2018 : fin de l’expérimentation et évaluation du dispositif.

* Coût :
18 000€, financé par le Cerema (11 000 €) et Nantes métropole (7000€).

Contacts :
Gilles Blanchard - DIMER
Jean-Christophe Dargenton (DLRCA)
Daniel Grégoire (DIMER)